menu fermer

La crise et après : des recommandations académiques pour la France

Cahier

Le combat contre la pandémie de Covid-19 se poursuit et n’est malheureusement pas encore gagné. En témoignent les derniers chiffres disponibles qui constatent un nombre de morts de près de 1,2 million de personnes pour plus de 43 millions de cas dans le monde. En Europe, la situation n’est pas plus enviable : la deuxième vague tant redoutée semble, en effet, s’abattre sur le Vieux Continent, notamment la France, après le lourd tribut du printemps dernier.

Face à cette situation à la fois inédite et délicate à gérer, de nouvelles restrictions sont mises en œuvre dans notre pays et chez nos voisins. Et nous ne pouvons qu’espérer que ces mesures contraignantes pour les populations fonctionnent et réduisent la circulation du virus. Toutefois, les conséquences sur le plan économique apparaissent, sachant que 2020 est déjà annoncée comme la récession la plus forte depuis l’après-guerre.

Pour inverser cette tendance négative et repartir de l’avant, les autorités européennes se sont accordées sur un plan de relance commun. Si cette décision s’inscrit bien sûr dans la bonne direction pour lutter contre la crise et favoriser une intégration européenne plus robuste, les fonds ne seront débloqués que l’an prochain au mieux. En attendant, les États européens doivent s’organiser et résister tant bien que mal à cette deuxième vague. En France, cela se traduit notamment par des mesures de soutien aux entreprises afin qu’elles puissent faire face à ce choc sans précédent.

À l’Institut Louis Bachelier, notre contribution à cette relance s’effectue par le biais de la recherche académique. Nous sommes mobilisés auprès des pouvoirs publics et des entreprises pour apporter des recommandations et des expertises basées sur des travaux scientifiques. Ce nouveau numéro des Cahiers Louis Bachelier, axé sur la situation en France intègre des recommandations académiques de premier ordre pour alimenter et orienter le débat public. Dans la première interview, Brigitte Dormont, une économiste spécialisée dans la santé, livre ainsi son opinion sur la gestion de la crise sanitaire et ses réflexions pour améliorer le système de santé. Dans la deuxième interview, Pierre Cahuc, un expert du marché de l’emploi, analyse les mesures de soutien au marché du travail décidées par les autorités. Le troisième article est consacré à des travaux inédits de la chaire Finance Digitale, co-dirigée par Marianne Verdier et David Bounie, qui a collaboré avec le Conseil d’analyse économique pour étudier les dynamiques de consommation et d’épargne depuis le confinement, à l’aide de données bancaires. Enfin, le dernier article se base sur des travaux récents de Guy Meunier, chercheur associé à la chaire Énergie & Prospérité, qui a réalisé une enquête afin de mesurer les motivations des gens pour éviter la propagation du virus. Ce travail leur a ensuite permis de dresser un parallèle avec les biais comportementaux qui doivent être intégrés dans les politiques environnementales.

Bonne lecture !

Jean-Michel Beacco,

Délégué général de l’Institut Louis Bachelier

 

Sommaire

 

Download the English version HERE