menu fermer

ILB Web TV : pour des tarifications électriques modulées plus dynamiques

Les énergies renouvelables fonctionnent par intermittence

L’augmentation des sources d’énergies renouvelables dans la production d’électricité nécessite plus de flexibilité de la part des producteurs et des distributeurs, afin de répondre aux besoins de leurs clients. Et cette flexibilité passe par des tarifications de l’électricité plus dynamiques.

Rapprocher la consommation de la production

Les sources d’énergies renouvelables représentent près d’un quart du mix-énergétique de l’Union Européenne et sont vouées à progresser davantage dans les prochaines années.

Or, les énergies renouvelables sont, par nature, intermittentes, car elles ne fonctionnent pas en continue. En outre, l’électricité est difficilement stockable, hormis avec des batteries dont le coût de déploiement reste très élevé.

Pour faire face à ces problématiques spécifiques au secteur électrique, les producteurs doivent ajuster en permanence leur production en fonction de la demande des consommateurs.

Accroître les tarifications dynamiques

De son côté, la demande des consommateurs dépend de plusieurs facteurs, notamment météorologiques et tarifaires. Les producteurs en ont conscience et adoptent depuis longtemps des tarifications dynamiques journalières, selon des périodes de pointe durant lesquelles la consommation est importante.

Toutefois, les producteurs ont besoin d’aller plus loin dans leurs tarifications dynamiques en recourant à des prix différents à l’intérieur d’une même journée, afin de tenir compte plus efficacement de l’intermittence de la production électrique issue des énergies renouvelables.

Des expérimentations et les recherches sont en cours

Des expérimentations sont ainsi pratiquées dans le monde et en France pour estimer les réactions des consommateurs face à des signaux tarifaires infra-journaliers. En clair, elles servent à analyser le comportement de consommation des clients face à des changements de prix dans une même journée.

Pour l’heure et avant de pouvoir appliquer des tarifications plus dynamiques à l’ensemble des consommateurs, des recherches scientifiques se poursuivent pour développer des tarifications optimales dans le but de contrôler le niveau et surtout l’irrégularité de la consommation électrique.

Dans la vidéo ci-dessous, réalisée en partenariat avec Xerfi Canal, René Aïd, professeur à l’Université Paris Dauphine, livre son éclairage sur les systèmes de tarification de l’électricité.