menu fermer

ILB Web TV : la blockchain au service du climat

La consommation énergétique du bitcoin est comparable à celle de l'Autriche ou de l'Irlande

Alors que le minage de bitcoin, basé sur la technologie blockchain, est très énergivore et engendre une empreinte carbone très élevée, des protocoles alternatifs moins consommateurs en énergie peuvent être très utiles pour mesurer et tarifer les émissions de carbone dans le monde.

Dans cette vidéo, réalisée en partenariat avec Xerfi Canal, Stéphane Voisin, coordinateur du programme de recherche « Green & Sustainable Finance Transversal Program », explique comment la blockchain peut se mettre au service du climat en fabriquant du consensus, qui manque cruellement à l’Accord de Paris sur le réchauffement climatique.