menu fermer

La France, pionnière dans l’émission d’obligations vertes

La France sera le premier pays à se lancer sur le marché des obligations vertes (green bonds), avec une émission obligataire de plusieurs milliards d’euros prévue en 2017, « sous réserve des conditions de marché », a indiqué un communiqué de presse, publié conjointement par Ségolène Royal et Michel Sapin, le 2 septembre.

« La France confirme son rôle moteur dans la continuité des ambitions de l’accord de Paris sur le Climat de décembre dernier, en devenant le premier État au monde à émettre un emprunt d’État vert », a déclaré Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat

Des fonds pour financer les investissements verts

Si le montant de la future émission – qui sera pilotée par l’Agence France Trésor –  n’a pas été précisé, la fondation WWF France a indiqué qu’elle porterait sur 9 milliards d’euros.

Ces fonds permettront ainsi de financer les investissements verts du 3ème programme d’investissements d’avenir, qui sera contenu dans la prochaine loi de finances pour 2017.

« L’arrivée de l’État français sur le marché des obligations vertes permettra d’en accélérer le développement pour faire de Paris l’une des places financières de référence dans le soutien à la transition énergétique », a affirmé Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances.