Green bonds et Green Loans ont pour objectif de financer des projets ou des activités générant un bénéfice environnemental direct. Ces actifs verts se sont développés rapidement ces dernières années et sont les sources de financement liés aux enjeux de l’ESG les plus utilisés aujourd’hui. Cette tendance se confirme notamment par l’évolution du cadre réglementaire en faveur de la Finance Durable.

Au cours des dernières années, investisseurs, émetteurs et emprunteurs ont pu constater cette évolution avec notamment des mesures comme l’article 173 sur le reporting extra financier, la déclaration de performance extra-financière (DPEF), les politique de labels, la tarification carbone. En juin 2020, le Parlement Européen complète cette tendance favorable avec l’adoption de la taxonomie des activités vertes, règlement sur l’établissement d’un cadre visant à favoriser les investissements durables. D’autres avancées réglementaires sont attendues avec notamment un traitement prudentiel plus favorable des financements verts et la création d’un label européen.

Bien que l’évolution réglementaire soit encourageante sur le sujet, le risque de greenwashing, le travail sur la qualité des données ESG sous-jacentes aux financements durables et les process organisationnels associés des entreprises restent des défis dans le recours à ce type de financement.

Organisateur

Lieu

AMF 17 place de la Bourse, Paris, 75002 France