Le rapport Libault remis en mars dernier a souligné l’importance de la question du financement de la perte d’autonomie : les dépenses publiques liées au grand âge passeraient de 1,2% du PIB en 2018 à 1,6% soit 9,2 milliards d’euros supplémentaires par an, d’ici à 2030. Il apparaît donc primordial de trouver des solutions durables au financement de la dépendance afin de préserver le bien-être des personnes en perte d’autonomie et de leurs proches aidants.

A la demande de la Chaire TDTE, des économistes ont étudié d’une part, les possibilités de financement par une assurance-dépendance ou par l’impôt et d’autre part, leurs impacts macroéconomiques. Au-delà de la présentation des résultats de cette étude, cette conférence sera aussi l’occasion de débattre, avec de nombreuses personnalités marquantes et des économistes, des politiques à mener pour faire face au choc de la perte d’autonomie.

Programme de la conférence

17h00-17h20 : Introduction par Jean-Hervé Lorenzi, Titulaire de la Chaire TDTE

17h20-17h40 : Présentation : « Quels modes de financement pourraient résoudre le problème de la perte d’autonomie ?» par Lionel Ragot, Professeur de sciences économiques à l’Université Paris Nanterre et Xavier Chojnicki, Professeur de sciences économiques à l’Université de Lille

17h40-18h30 : Table ronde « Face à l’ampleur démographique de la perte d’autonomie, quels systèmes d’assurance privilégier ? »

18h30-19h20 : Table ronde « Quel statut et quel financement pour les aidants ? »

19h20-19h30 : Conclusion par Jean-Hervé Lorenzi, Titulaire de la Chaire TDTE

Organisateur

  • Chaire « Transitions démographiques, Transitions économiques »
  • www.tdte.fr

Lieu

Caisse des Dépôts – 56 rue de Lille 75007 PARIS 56 rue de Lille, PARIS, 75007 France