Les banques européennes bénéficient d’une production élevée de crédits dans un contexte de taux très bas. Elles ont simultanément réduit depuis plusieurs années leurs encours de prêts non performants (Non Performing Loans ou NPLs), même si la situation reste contrastée entre les Etats membres.

Le règlement de la Commission européenne relatif aux couvertures minimales entré en vigueur en avril 2019 met en place pour les établissements bancaires des règles de provisionnement minimum et de définition des NPLs. Il a pour objectif de sécuriser les expositions de crédit et de prévenir une résolution bancaire. La BCE a également défini en août dernier ses attentes en termes de provisionnement prudentiel des NPLs.

La persistance de NPLs dans des bilans bancaires et l’endettement croissant du secteur privé non financier (entreprises et ménages) en France et en Europe constituent cependant un facteur de risque significatif en cas de retournement du cycle économique

Organisateur

Lieu

Linklaters LLP 25 rue de Marignan, PARIS, 75008 France