Après l’entrée en vigueur le 3 janvier 2018 de MIFID 2, qui a dissocié la facturation de la recherche de l’exécution des ordres des marchés actions et autres instruments financiers, les acteurs du buy side et du sell side, brokers, analystes, sociétés de gestion, ont dû gérer cette transition et adapter leur business model.

La directive a imposé un paiement de la recherche en direct sur les fonds propres (P&L) ou bien à la charge du client via un compte de recherche séparée (RPA), selon des conditions bien définies, dans un but de transparence des marchés. Dans ce cadre, la budgétisation (ex ante) de la recherche, son coût et son accès constituent des enjeux significatifs.

Le régulateur et les acteurs de la recherche et de l’industrie évoqueront comment, un an après sa mise en place, les protagonistes se sont adaptés à ce nouvel environnement règlementaire, quels sont les impacts sur l’analyse financière et la couverture des valeurs, quel est le bon prix pour la recherche, et quels sont les défis à relever pour faciliter le développement des marchés de capitaux.

Organisateur

Lieu

Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP 12 rue de Tilsitt, Paris, 75008 France