Le marché des obligations vertes est en plein essor depuis la première émission obligataire émise par la BEI en 2007 : 10 ans plus tard le volume d’émissions est évalué à 175 Mds €. Initialement émises par des émetteurs institutionnels, les Green Bonds se sont développées auprès des entreprises privées et des Etats pour financer des projets environnementaux.
Elles permettent de répondre à la demande croissante d’ISR des investisseurs, pour lesquels les Green Bonds sont des obligations à double impact : rémunération de l’épargne et orientation de cette épargne sur des projets précis à vocation environnementale.

Mais si des codes de bonne conduite et des lignes directrices (« Green Bonds Principles ») existent sur ce marché, l’absence d’une définition précise et d’une règlementation spécifique appellent une nécessaire clarification, afin d’éviter notamment les risques de « greenwashing »

Intervenants: KPMG, AMF, AXA IM , CA-CIB,

Lieu

AMF 17 place de la Bourse, Paris, 75002 France