Nous construisons un modèle spatial quantitatif pour étudier l’impact des investissements dans les infrastructures de transport sur les pertes forestières en Amazonie brésilienne. Nous examinons comment les nouvelles routes (ou la modernisation des routes existantes) modifient l’équilibre spatial de l’agriculture, modifient les opportunités commerciales et provoquent la déforestation. Nous quantifions le modèle à l’aide d’un nouvel ensemble de données combinant des données de recensement agricole et des données satellitaires sur le couvert forestier et les réseaux routiers. Nous constatons qu’une diminution des coûts de transport de 10% entre les états du soi-disant « arc de déforestation » et le port international le plus proche augmente la déforestation d’environ 4% dans cette région. Nous mettons en évidence les effets d’équilibre général liés à ce résultat et examinons plusieurs résultats importants liés à la transformation structurelle.

Organisateur

Lieu

Webinaire