menu fermer

Trading haute fréquence, liquidité et stabilité du marché

Opinions
& Débats

De Bruno Biais & Thierry Foucault Frédéric Abergel & Charles-Albert Lehalle & Mathieu Rosenbaum

Nous discutons ici du Trading Haute Fréquence (THF) sur le plan économique, présentons des résultats empiriques et émettons des recommandations réglementaires. Le THF implique des connexions à grande vitesse aux marchés, du trading automatisé, et des positions de très court terme. Au-delà de ces caractéristiques communes, les stratégies de THF sont hétérogènes. Elles peuvent être de la tenue de marché, du trading directionnel, de l’arbitrage et potentiellement de la manipulation. Les études empiriques publiées montrent que la tenue de marché Haute Fréquence n’est rentable que grâce aux grilles tarifaires favorables des marchés. Les ordres au marché des THFs prédisent les futurs mouvements de marché à court-terme et, ce faisant, génèrent des profits, aux dépens des autres participants. Cependant, il n’y a pas de preuve empirique des effets négatifs du THF sur la liquidité. Le THF pourrait créer des dommages collatéraux, en entraînant une sélection adverse pour les traders plus lents, ou en accroissant le risque de vagues de défaillance des sociétés de trading. Pour faire face à ces problèmes, des mécanismes de marché destinés aux traders lents devraient être instaurés, un seuil de fonds propre minimal devrait être exigé, et des stress tests devraient être implémentés.