menu fermer

Les politiques de l’emploi nécessitent davantage d’évaluation scientifique

L’ouvrage « Politiques de l’emploi. Apprendre de l’expérience », a été publié sous l’égide de la chaire « Sécurisation des parcours professionnel », le 9 février dernier. Bruno Crépon et Gérard Van den Berg y soulignent le manque d’évaluation des politiques instaurées pour lutter contre le chômage en France.

Le chômage constitue l’une des premières préoccupations de la population française et se situe à un niveau élevé, depuis plus de trente ans. Selon les derniers chiffres disponibles datant de décembre 2016, La France (y compris les DOM) comptait 3,7 millions de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité). En regroupant les catégories B et C (demandeurs d’emplois ayant eu une activité réduite), le nombre d’inscrits chez Pôle Emploi bondit à 5,78 millions.

Améliorer certains programmes existants

Pourtant, les gouvernements successifs ont érigé la lutte contre le chômage en tant que priorité. Mais, il faut dire que les politiques publiques en matière de lutte contre le chômage n’ont pas donné de bons résultats au cours des trois dernières décennies.

Les raisons, selon les auteurs? Un investissement insuffisant dans les évaluations scientifiques des mesures instaurées et un manque de prise en compte de certaines études effectuées dans d’autres pays développés.

Or, pour combattre efficacement le chômage, la compréhension et l’identification de ses causes sont indispensables. En parallèle, l’efficacité des mesures pour combattre le chômage doit être prouvée, afin d’apprécier leur pertinence. Les politiques inadéquates pouvant être améliorées par la suite, voire abandonner.

En clair, l’apport de la recherche scientifique est essentiel pour résorber le chômage durable.

Retrouvez des publications sur le chômage et l’emploi, en cliquant ici.